Éducatrices en CPE : Conseils pour votre routine de sieste

Saviez-vous que les bébés de 4 à 12 mois doivent dormir en moyenne de 12 à 16 heures par jour? On peut retrancher une heure ou deux pour les petits âgés de 1 à 2 ans, alors que les enfants de 3 à 5 ans font le plein d’énergie avec 10 à 13 heures de sommeil quotidien.

Pour y arriver, il est essentiel de planifier quelques siestes pendant la journée. Si cette tâche peut sembler chaotique à la maison, alors que les parents n’ont qu’un enfant à coucher à la fois, imaginez le défi que relèvent les éducatrices à la petite enfance.

Après avoir discuté avec plusieurs éducatrices d’expérience, nous avons réuni dans cet article leurs meilleurs conseils pour une routine de sieste optimale en garderie.

Les tâches qui précèdent la sieste

La sieste suit généralement le dîner dans les garderies et centres de la petite enfance. À cet âge, en plus de les sécuriser, une routine claire leur permet de développer rapidement de bonnes habitudes et de se responsabiliser.

Instaurez une séquence d’actions à poser avant l’heure de sieste. Le nettoyage des mains, le brossage de dents, le choix d’un jouet ou l’installation du matelas de sol. Quelles que soient les étapes, assurez-vous de les réaliser toujours dans le même ordre.

Un environnement propice à la détente

Entre le calme et la tempête, il n’y a souvent que quelques détails!

Moins de lumière Certaines éducatrices tamisent légèrement les lumières 30 minutes avant la sieste, d’autres ferment partiellement les rideaux à un moment stratégique.

Un nid confortable  La plupart des garderies et CPE possèdent de petits matelas individuels où les enfants s’étendent pour la sieste, accompagnés de leur couverture préférée et d’une peluche réconfortante. Assurez-vous que le confort est au rendez-vous avec des matelas de sol de qualité et d’une épaisseur d’au moins deux pouces.

Baissez le ton Prenez votre voix la plus douce et priorisez les jeux individuels comme les livres et les casse-têtes quelques minutes avant la sieste. N’acceptez pas que plusieurs enfants se réunissent dans un coin de la pièce. Il est important que chaque enfant ait son espace à lui.

L’étape qui précède le silence

Pour que votre routine de sieste soit un succès, faites comme plusieurs éducatrices à la petite enfance et instaurez une étape claire précédant le calme. Que ce soit une histoire ou une chansonnette, faites comprendre aux enfants de votre groupe qu’une fois terminée, il n’est plus permis de discuter ou de s’exciter. Pour étouffer les petits bruits susceptibles de déranger, pensez à faire jouer une chanson ou démarrez un ventilateur.

Besoin d’intervenir?

Il n’est pas nécessaire d’intervenir si un enfant garde les yeux ouverts ou s’il joue sans bruit avec son ourson en peluche. Par contre, pour que le repos de tous ne soit pas perturbé, pensez à isoler un enfant dont le comportement est dérangeant. Les interventions plus importantes devraient être faites dans une autre pièce.

Un réveil en douceur

Certains ne fermeront l’œil que pendant quelques instants, alors que d’autres seront profondément endormis. Lorsque la période de repos est terminée, optez pour un réveil aussi calme que possible. Quelques mots doux qui invitent aux étirements ou une chanson à bas volume sont des options à considérer. Prévoyez au moins 10 minutes avant de les diriger vers la prochaine activité.